Psy ? vous avez dit Psy ?

Pourquoi voir un Psy ?

Un psy- est un professionnel, qui selon sa spécialité peut vous accompagner. Votre médecin traitant peut vous le conseiller, mais aussi vos proches, ou vous pouvez de vous-même en avoir l'envie. L'espace de travail permet de faire le point sur sa carrière par exemple, ou sur sa vie, quand quelque chose semble gripper dans les rouages bien huilés d'un quotidien apparement calme. Mais il permet aussi d'entamer une thérapie, avec les personnes qui sont abilitées à le faire. 

Il existe différents psy- Voici les plus courrants.

Psychologue

Le Psychologue est un professionnel du champ de la santé mentale, mais dont le statut le place en dehors du médical. C'est l'une des raisons pour laquelle lss consultations ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Il est titulaire d'un master II (Ancien DEA/DESS) et d'un Master I (ancienne maitrise) ainsi que d'une Licence, il a donc nécessairement effectué cinq années d'études universitaires. Selon les universités, ses spécialisations peuvent-être différentes, mais il n'en est pas moins titulaire de ce diplôme reconnu comme tel en Europe. À cette formation théorique (neurologie, neuroanatomie, neuropharmacologie,sémiologie, diagnostique différentiel etc., en plus des différentes approches thérapeutiques), s'ajoute une série de stages pratiques sous la houlette de ses pairs confirmés. Cela nécessite, quand il est clinicien, d'avoir entre autre effectué un long stage en psychiatrie. Il est inscrit à l'Agence Régionale de Santé, et reçoit ainsi un numéro ADELI, comme ici pour Sébastien Talon le 759363708. Si vous avez un doute, demandez le, le psychologue doit toujours pouvoir vous le fournir. Enfin les psychologues sont les seuls professionnels formés et habilités à faire passer des tests, y compris diagnostiques. Si tous sont formés à cela, tous n'en font pas passer. De même, pour des raisons éthiques, un psychologue ne saurait faire passer un test à l'un de ses patients, il doit l'orienter vers un confrère.

Psychiatre

Le Psychiatre est un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. De ce fait, il a le pouvoir d'ordonnance, et d'assignation thérapeutique. C'est à dire qu'il peut préscrire et, dans les faits, maintenir quelqu'un dans un service de soin psychiatrique. Bien entendu il peut réaliser un diagnostique. Il est remboursé comme un spécialiste par la sécurité sociale. Il peut coordonner des actions thérapeutiques, tant en ville (ou libéral) qu'en institution. Il est important, en cas de doute, de se tourner vers un psychiatre plutôt que vers son médecin traitant, surtout si le « sentiment de déprime » perdure plus de trois semaines, et s'il y a lieu à renouveller tout médicament de type psychotrope, anxiolitique ou antipsychotique. Aucune prise prolongée de ces médicaments ne peut se faire sans l'avis d'un médecin psychiatre, et elle doit être accompagnée d'une psychothérapie. Enfin tous les psychiatres ne sont pas des psychothérapeutes. Il faut pour cela s'être inscrit auprès de l'A.R.S et figurer sur le fichier des psychothérapeutes, et alors justifier d'une approche thérapeutique reconnue et légale.

Psychothérapeute

Si le terme de thérapeute n'est pas protégé, le titre de psychothérapeute l'est, par la loi, entre autres les articles 16 et 17 du décret n°2010-534 du 20 mai 2010, relatif à l'usage du titre de Psychothérapeute. Un Psychothérapeute peut conduire des thérapies et vous accompagner ou vous aider à faire émerger votre demande. Il est formé à l'écoute, et peut vous aider à aller psychiquement vers une évolution, un étayage etc... de même qu'à vous orienter vers un spécialiste si cela était nécessaire. Ce travail peut-être plus ou moins long, et peut s'accompagner en bonne intelligence d'un traitement chimiothérapeutique (c'est à dire médicamenteux) en partenariat avec un médecin psychiatre. La psychothérapie correspond à un ancrage théorique, thérapeutique, et pratique. Seuls les psychologues, les psychiatres ou les personnes formées dans des espaces de formation agréés, comme les psychanalystes, peuvent l'être.

Psychanalyste ? Psychanalyse ?

Les Psychanalystes sont des personnes fomées à la psychanalyse et membres d'une société psychanalytique reconnue. Ils peuvent avoir différentes approches théoriques, Lacanienne, Freudienne, Kleinnienne, Post-Freudienne... etc. Ils ont tous suivi en premier lieu une formation pratique, et une cure plus ou moins longue mais un minimum d'au moins cinq ans est demandé dans la plupart des espaces de formation à la psychanalyse. Ce qui est compliqué, c'est que l'ensemble de ces titres et noms peuvent se supperposer : en effet il n'est pas rare de croiser par exemple un psychiatre qui serait aussi psychanalyste.

La psychanalyse est l'approche du psychisme qu'a découverte le professeur Sigmund Freud, médecin. Elle est basée sur le postulat qu'il existe un inconscient chez l'humain qui le pousse à agir, en plus de sa volonté. Cela a fait dire à Freud que « nul n'est maître en sa demeure ». Depuis S. Freud, la psychanalyse a évolué, elle s'est confrontée au réel de la cure et aux problématiques de son temps. Beaucoup de ses détracteurs l'attaquent sur la question de ses bases scientifiques, sans être capable de proposer une épistémologie qui ne soit pas pour autant scientiste, c'est à dire qui prône la science en dogme. La psychanalyse est critiquable et l'a toujours été, y compris en interne, c'est ce qui a permis l'émergence de différentes écoles de pensée. Elle l'est d'autant plus que certaines universités ancrent leurs savoirs et apports théoriques dans ses fondements. Ce qui fait que certains psychologues peuvent être d'orientation analytique, sans être des psychanalystes.

Enfin le sociologue américain d'origine allemande Norbert Elias, reconnait l'impact de la psychanalyse sur son travail. « Über der Prozess der Zivilization » est une réponse à l'ouvrage de Freud de 1929. Ainsi il a pu écrire dans « Au-delà de Freud » : « Sans Freud, je n'aurais pas pu écrire ce que j'ai écrit. Sa théorie a été essentielle pour mon travail, et tous ses concepts (moi, surmoi, libido, etc.) me sont très familiers ».

À qui s'adresser ?

C'est une question assez vaste. Il est important d'écouter son médecin traitant, mais aussi si vous êtes déjà suivi, votre médecin psychiatre. Si ce n'est pas le cas, adressez vous alors à un psychologue ou un psychothérapeute, qui peut être les deux, et qui vous aidera à faire émerger votre demande et le cas échéant vous orientera vers une personne de son réseau. Enfin le rythme des séances est plus ou moins long selon les praticiens. Pour Sébastien Talon, les séances sont par exemple en moyenne de 45 minutes et peuvent être payées par carte bancaire. Les consultations chez le psychologue ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale, en revanche certaines mutuelles proposent des modalités partielles de remboursement ou un nombre limité de séances remboursées. Renseignez-vous...

Le psychologue vous fera alors sur simplement demande une facture. Les prix varient entre 60 euros, parfois moins dans des circonstances exceptionnelles et pas de limites légales mais la fourchette haute en générale est autour des 120 euros pour une séance. Le rythme est déterminé entre le patient et le praticien en fonction de la demande et de vos moyens. Le paiement se fait le plus souvent en liquide chez le psychothérapeute et le psychanalyste, ce n'est pas pour autant que le praticien ne déclare pas ses revenus. Cela fait parti de la question thérapeutique et d'une pratique. Certains praticiens acceptent cependant le paiement par chèque et plus rarement par Carte Bleue.

Ajouter un commentaire